Pour recevoir nos offres :

La géomancie, un art divinatoire ancestral.

La géomancie est probablement l’un des arts divinatoires les plus anciens au monde. Elle est répandue sur les cinq continents et tire sa particularité de la diversité des techniques utilisées variant d’un pays à un autre. Il s’agit d’une technique de divination basée sur l’analyse de certaines figures nées de la combinaison de quatre traits. En dépit de la diversité des techniques, des points communs subsistent. Même si cette technique parait plus complexe que d’autres, il n’est cependant pas difficile de la pratiquer pour prédire le futur pour soi ou pour vos proches. Cet article vous propose une vue globale sur cette technique ancestrale de divination.

Origine et pratique de la géomancie

Le mot géomancie vient du terme latin « geomantia » qui veut dire « la divination par la terre ». Cette pratique était connue bien avant son apparition en France en 1333 dans une traduction manuscrite du Miroir Historial de Vincent BEAUVAIS rédigée par Jean VIGNAY à la demande du Roi Philippe VI et de sa femme Jeanne de BOURGOGNE. Comme presque toutes les techniques de divination, la géomancie n’as pas une origine certaine. Pour certains auteurs, elle serait venue de la Perse comme bon nombre d’autres tandis que pour d’autres chercheurs, elle aurait une origine arabe. Cependant, à considérer le mode de construction des figures ainsi que leur placement dans l’oracle, il est probable qu’elle provienne d’une civilisation faisant usage d’une écriture partant de droite vers la gauche. La géomancie est en effet une méthode basée sur une série de figures composées de quatre lignes de points. Ces points sont obtenus par l’observation d’objets jetés ou posés sur une surface plane. Sous d’autres cieux, ce ne sont pas des objets qui sont posés ou jetés, mais plutôt des traits tracés dans le sable ou sur du papier et qui sont comptés ou encore, juste l’observation de certains éléments disposés dans la nature sans que cela ne relève d’une œuvre humaine. Dans certaines régions du monde (l’Afrique par exemple et en Asie) le géomancien utilise un plateau carré avec du sable à l’intérieur sur lequel il trace avec son majeur une suite de petits traits (quatre lignes exactement) qui formeront 16 figures géomatiques. Dans d’autres contrées, c’est sur du papier que ces figures sont constituées à l’aide d’un crayon. Une fois ces traits tracés, ils sont réunis entre eux pour former une figure. C’est cette figure qui sera interprétée. Il faut en outre savoir que la géomancie se pratique dans un endroit calme et avec beaucoup de concentration. Fixez tout votre esprit sur ce qui vous préoccupe et posez votre question sous la forme positive et non négative. Au lieu de demander par exemple « ne vais-je pas tomber malade ce mois-ci ? » dites plutôt « tomberai-je malade ce mois-ci ?

Interprétation des figures de la géomancie
La géomancie présente un nombre non négligeable de figures. Celles-ci sont regroupées en quatre catégories à savoir les figures de Feu, les figures d’Air, les figures d’Eau et les figures de Terre. Les figures de feu (fortuna major, fortuna minor, puer, rubeus) indiquent généralement le succès, la fortune (sur longue ou courte durée) l’impulsivité et la colère. Les figures d’air (amissio, acquisitio, laetitia et caput draconis) annoncent souvent l’échec, le gain, la joie et la vie. Quant aux figures d’eau (populus, via, albus et puella) présagent d’un voyage, de la paix, d’un rassemblement et de la grâce. Enfin, les figures de terre (conjunctio, carcer, tristitia et cauda draconis) annoncent l’affinité, la prison, le retrait, la tristesse ou la diminution.

A lire aussi