Pour recevoir nos offres :
Vous pouvez consultez ici notre politique de confidentialité

Quel est votre rapport à l’argent ?



Le quotidien de la plupart des gens tourne autour du travail, de la vie de famille et de l’argent. Notre société est basée sur l’argent et notre rapport à lui est unique. Entre gagner de l’argent pour être heureux et tout faire pour gagner de l’argent, les nuances sont nombreuses et nous définissent chacun par rapport à cet élément prépondérant.

Nul besoin de faire un test psychologique pour se définir face à l’argent. Notre société consumériste fait de l’argent un nouveau Dieu qui au départ n’était qu’un moyen pour améliorer le quotidien et vivre dans un confort acceptable. Mais l’argent fascine et efface bien des états d’âmes.

Alors qui sommes nous face à l’argent ?

Certains utilisent l’argent en le dédaignant. Il leur paraît le plus bel exemple de la tentation et l’utilisent peu. Ce peut être des personnes qui ont vécu dans l’opulence au détriment de l’affection. L’argent remplaçant l’absence des parents trop occupés à en gagner, les enfants de telles personnes sont souvent dédaigneuses vis-à-vis de l’argent. Ce type de personnes reconnaît avoir bénéficié des bienfaits de l’argent mais d’un autre côté le regrettent.

D’autres sont très peu attachés à la possession. La possession de l’argent ne les intéresse pas plus que cela. S’il y a de l’argent, c’est très bien, dans l’autre cas, ce n’est pas grave. Il est donc difficile de motiver par l’argent ce type de personnes.

Enfin, ceux qui en ont manqué et qui ont vu leurs parents ne pas pouvoir suffire à leurs besoins, vont généralement faire tout pour en gagner. Mais le but ne sera plus comme au départ de combler un vide. Par la suite la seule finalité sera de gagner plus d’argent. Au détriment du simple bonheur de vivre.

La consommation effrénée relative à notre société a vu un nouveau type d’individus qui sont des dépensiers compulsifs. Leur rapport à l’argent est complètement falsifié puisque les basiques ne sont plus respectés. Ces personnes ne dépensent plus en comptant, mais elles se font plaisir sans faire attention à ce qu’elles détiennent réellement financièrement. On connaît les conclusions qui sont peu réjouissantes. L’argent comme moyen et non comme but, cela devrait rester la seule alternative. Mais nous n’appréhendons pas cet argent de la même manière.

 

A lire aussi